Samedi 11 juillet 6 11 /07 /Juil 16:57

instrument.jpg Il me vient parfois à regretter le doux temps où comme Mademoiselle M, il eut fallut être initiée par de délicats et véritables amis libertins — et je dois croire comme le prétend Laurence Dunmore  que Rochester fut le dernier des libertins,  ces libertins des lumières à qui nous faisons injustice lorsque nous usons du vocable de nos jours.  Il faut admettre que nous ne sommes plus très nombreux à ne pas confondre libertinage et échangisme.

Alors que l'on semble injustement croire que les années d'hécatombes Sida sont passées,  que sur le web les sites de rencontres ont plus de succès que tout autres... que le monde BDSM semble compter plus d'adeptes de que lettrés, il y a une grande tristesse à découvrir que nos plus jeunes soeurs de soumissions vont découvrir l'amour, la tendresse, le sexe aux travers des multiples sites et trop nombreuses annonces d'hommes et de femmes qui se proclament Maître, Maitresse alors qu'ils ne sont que prédateurs dangereux.

Seront-elles assez fortes pour ne pas se brûler les ailes en approchant de bien tristes astres.

Vous vous demandez pourquoi Harmony se lamente ? Mais tout simplement que pour être Harmony,  je me dois de mettre tout individu qui s'aventure sur ce chemin sulfureux en garde : Vous rencontrerez sans doute les pires individus que la planète abritent et vous aurez les plus belles surprises. Car c'est bien cela que le monde BDSM une sphère où se croise le pire et le meilleur.

Le pire, oh oui une liste pour être faite facilement.  Ces je sais tout, ces je suis celui qu'il te faut ou encore les comment oses-tu me résister moi qui sait ce que tu cherches...

je me souviens du temps où je dialoguais sur les forums BDSM d'avoir lu un petit abcdaire (Oui cher Ulysse vous m'en aviez donné le goût de ces ABCD coquin) un Maître avait eu la bonne idée de faire des petits portraits minutes des différents " Maîtres" que l'on pouvait croiser sur les sites à la recherche de leur "soumise" qu'ils se promettaient d'adorer à l'instant précis où les douces leur abandonneraient droit de vie ou de mort et qu'ils abreuveront d'insultes si elle ne craque pas à leur sourire carnassier.

Si je peux comme une amie vous donner un humble conseil : n'acceptez jamais de faire des concessions sur l'essentiel. Ne fléchissez pas aux adjonctions : une vraie soumise fait ceci ou cela ... Ecoutez votre corps, votre coeur, vos envies, vos désirs...

Une vraie soumise (soumis) c'est tout simplement une femme (un homme) qui rencontre son alter ego et  ce sont deux êtres qui avancent "naturellement". Une vraie soumise c'est une femme (homme) qui va avoir un plaisir paradoxale certes mais un plaisir énorme à faire. Ce peut ne pas être facile mais c'est alors naturellement difficile comme pour aller plus loin en soi mais pas contre soi.

Ce jour en mettant ce bémol, vous ne devez pas douter que je rends hommage à ceux que j'ai croisés et qui m'ont permis d'avancer et jamais contre moi.

Cependant je dois admettre que c'est à ce Délicat qui m'a fait avancer à pas de géant, c'est à Lui ce tendre, ce sulfureux qui n'a jamais perdu patience, qui fut toujours "persévérant" que je dis Merci !

Car sans sa constance, sans Lui, Harmony ne serait pas l'heureuse chatte lascive qui savoure l'indécence offerte, le bonheur d'être son jouet, son instrument, sa chose.

Que de premières avec Vous, que de cris de joies, que de larmes, que de cadeaux... Merci le mien !

 

© Harmony - vous pouvez aussi me lire sur : http://harmonyamoureuse.blogspot.fr/ 

 

Par Harmony - Publié dans : La Découverte - Communauté : Soumission et appartenance
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : Harmony appartient et possède
  • : Journal Intime
  • : Le journal intime d'une soumise : ses doutes, ses punitions, ses tenues, ses règles, ses photos, ses blessures, ses amitiés… son cheminement délicat.

Derniers Commentaires

Syndication

  • Flux RSS des articles

Recherche

Créer un Blog

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés